samedi 29 novembre 2014

Les poinsettias by EM


Le Poinsettia est l'une des plantes d'intérieur en pot des plus populaire en France.
A l'approche des fêtes de Noël, c'est la plante incontournable. Plus communément appelé Etoile de Noël, le Poinsettia (Euphorbia pulcherrima) ne manque pas d'apporter sa touche personnelle aux décorations de fête. En effet, le Poinsettia est apprécié pour ces couleurs aussi vives que pastel, pour son port élégant aux feuilles graphiques et stylisées.
Originaire d'Amérique centrale, le Poinsettia fut introduit au États Unis en 1828 par John Poinsett, ambassadeur américain, médecin de formation et botaniste éclairé, après l'avoir découvert au Mexique.
C'est en son hommage que la plante porte son nom. Le Poinsettia a sa journée nationale ; le 12 décembre jour de la mort de John Poinsett - le 12 décembre 1851.
La mythologie Aztèque attribue la création du Poinsettia (Cuetlaxochitl) à l'histoire d'amour tragique d'une déesse dont le cœur brisée laisse tomber sur le sol des gouttes de sang. Ce sang, d'un rouge profond serait ainsi à l'origine de la plante.
Sur les hauts plateaux d'Amérique centrale, le Poinsettia pousse à l'état sauvage en hiver.
Le climat subtropical lui permet des hauteurs de plus de 4 mètres.
Les aztèques utilisaient les bractées rouges du Poinsettia pour en faire des pigments utiles à la teinture des textiles et entrant dans la confection de produits de maquillage. Pour combattre la fièvre, ils utilisaient le suc de la plante.

La popularité du Poinsettia commença au début du 20ème siècle. Les cultures de Poinsettia installées en Californie fournissait la jet set d'Hollywood. Les stars du cinéma firent sa renommée et sa gloire internationale.


Secrets de fabrication.

Le Poinsettia fait partie de la famille des Euphorbes.
Particularité de cette espèce, les Euphorbes n'ont pas de fleur spectaculaire, digne d'intérêt mais sont dotés de bractées. Élément végétal entre la feuille et la fleur, la bractée ressemble à une feuille de la plante mais se distingue par une couleur différente qui tranche au milieu des feuilles d'un vert profond. Les bractées peuvent garder leur couleur pendant plus de 4 mois.
Si à l'origine le rouge était la couleur traditionnelle du Poinsettiale travail des obtenteurs depuis des années a permis de créer
des teintes aussi bien pastel que vives : rose clair, rose foncé, crème, saumon, jaune voire bicolore, etc....
Depuis l'époque de John Poinsett, le Poinsettia a évolué et s'est épanouit. La forme des feuilles, celle des bractées: en pointe, lobées voire crénelées à l'instar de la feuille de Chêne.
Il existe aussi des Poinsettias ondulés à l'allure de rose à peine éclose.

Comment entretenir son Poinsettia?.
La durée de vie du Poinsettia dépend avant tout de la qualité de la plante. Faites confiance à votre fleuriste.
C'est une plante facile à vivre avec un minimum de précautions.
Tout d'abord, lors de l'achat, bien vérifier l'état des feuilles : bien vertes et bien plates. Une feuille jaunie et roulée, un feuillage général abîmé sont autant de signes d'une plante mal entretenue.
Les feuilles jaune-vert situées entre les bractées colorées témoignent de la fraîcheur de la plante.
Elles doivent bourgeonner.
La terre, sans être sèche, ne doit pas être trop humide; le juste équilibre. Arroser avec une eau tiède, par petite quantité. Arroser une fois par mois avec une solution nutritive. Ne pas utiliser d'engrais pendant la période de floraison.
Surtout ne pas laisser le fond du pot stagner dans l'eau de la soucoupe au risque d'abîmer les racines. Elles risqueraient de pourrir.
Utiliser des billes d'argile dans la soucoupe préalablement et régulièrement vaporisées.
Si les feuilles jaunissent c'est que l'air ambiant est trop sec. Vaporiser la plante.
Par contre si les feuilles blanchissent ou se décolorent, il y a excès d'eau. Modérer l'apport en eau.
Le Poinsettia a horreur du gel. Le simple fait d'une température trop basse peut faire que les feuilles se mettent à tomber jusqu'à dénuder la plante. Dès son achat, faire emballer la plante, même pour un court parcours. Il n'ai pas rare de voir des Poinsettias geler le temps de les sortir d'un coffre par journée de grand froid.

Le Poinsettia a besoin d'une température ambiante autour de 15-20°. Il faut éviter les courants d'air, les rayons directs du soleil et les écarts de température.

Après sa floraison, le Poinsettia peut être conservé d'une année sur l'autre.
Au printemps, réduire la plante d'un tiers, espacer les arrosages, et rempoter la plante.
La plante doit être placée dans une pièce fraîche et doit être couverte afin de la maintenir dans l'obscurité totale; et cela pendant plusieurs semaines.
Au printemps et pendant l'été, placer la plante à l'extérieur à mi-ombre.
Reprendre les arrosages en août-septembre avec un apport d'engrais un fois par mois avant la floraison.
Placer la plante à l'intérieur à partir de septembre.

jeudi 27 novembre 2014

L'ilex

Quand on commence a voir l'ilex en boutique, ça sent les fêtes de fin d'année...

mercredi 26 novembre 2014

Le cyclamen frisé

Nous avons reçu cette semaine de drôles de petits cyclamens. Ils ont les feuilles et les fleurs frisés.
Nous testons pour voir si vous craquez comme nous sur ce produit...


mardi 25 novembre 2014

La Sainte Catherine by EM

Il y a près de 15 Saintes Catherine différentes. Celle que nous célébrons le 25 novembre est Sainte Catherine d'Alexandrie, patronne d'une vingtaine de métiers très différents allant de potier à nourrice, en passant par les étudiants, les tailleurs et les modistes.


A la Sainte Catherine, tout bois prend racine.


Ce dicton populaire, connu des jardiniers professionnels, confirmés ou débutants est le signal des grandes plantations d'automne. Haro donc sur bêches, pelles, râteaux, sacs de terreau ou activateur de racines, etc.
La terre humide est meuble, facile à travailler, les gelées ne sont pas encore là, le temps est idéal à la bonne mise en place des racines nues, la période est donc propice à accueillir dans son jardin de nouveaux pensionnaires.

Si la Sainte Catherine représente beaucoup de travail pour les jardiniers, c'est l'occasion de faire la fête pour certaines jeunes filles.
En effet, les femmes âgées de 25 ans, non mariées, coiffent, dit-on, ce jour-là Sainte Catherine. On les nomme Catherinette et la tradition veut qu'elles portent un chapeau de couleurs vert (symbole de l'espoir) et jaune (symbole de la sagesse), chapeau très original que, généralement, elles se sont elles-même confectionnées.

L'origine des Catherinettes
A l'origine, les statues de Sainte Catherine dans les églises portaient une coiffe. Le jour de la sainte, il était demandé aux jeunes filles de 25 ans, pas encore mariées, de changer la coiffe. Ainsi, ces jeunes femmes étaient appelées Catherinette.
La tradition s'est laïcisée. Dans les milieux parisiens de la couture, de la mode et des modistes, cette fête s'est popularisée. Dans les ateliers, parmi les premières d'atelier, cousettes et autres petites mains, les ouvrières se réunissaient et célébraient celles qui n'étaient pas mariées à 25 ans. Il était alors facile pour elle de se confectionner un chapeau fleuri et de marcher dans les rues avec leur collègues, ainsi coiffées, pour être reconnues.


Avec la Sainte Catherine, l'horticulture n'est pas en reste : il existe un prunier Sainte Catherine dont les fruits se rapprochent de la mirabelle.

lundi 24 novembre 2014

Les jacinthes by EM

La nature renaît, la Jacinthe s’invite alors! A l’arrivée du printemps, l’une des plus jolie fleur à bulbe du jardin, non dénuée de personnalité, de caractère, nous séduit. 

Souhaitons lui la bienvenue!
Sa grappe florale, aux dizaines de petites corolles, assise sur une tige forte lui donne son port fier et altier que viennent égayer des couleurs pastels ou denses. Son parfum n’est pas en reste. Sa flagrance sait nous enivrer et lui donner toute sa présence..

Tant au jardin qu’en intérieur la jacinthe nous accompagne sur près de la moitié de l’année, de novembre à avril.


Faisons un peu d’histoire et remontons les années.
Sur la grande fresque de la Mythologie grecque, Hyacinthe est un jeune prince spartiate, ami d’Apollon, dieu des arts, de la science, de la lumière... et de Zéphyr, personnification du vent d’Ouest. Zéphyr, est épris de Hyacinthe et le tuera par jalousie en déviant d’un souffle le disque que lui envoyait Apolllon. Le disque atteignit Hyacinthe à la tempe. Fou de douleur Apollon transformera son ami Hyacinthe en fleur.
Plus près de nous et de manière moins prosaïque, des espèces sauvages de Jacinthe arrivent en Europe par les Pays Bas au XV ème nous venant tout droit du Moyen Orient. La Jacinthe fait partie des plantes à bulbe, avec en vedette la Tulipe qui vont connaitre un engouement inouï atteignant son paroxysme au XVI ème siècle. A cette époque, les bulbes se vendent à prix d’or. Des fortunes se créent en peu de temps, des hommes se ruinent pour eux. La Jacinthe, ainsi, va se positionner comme une vraie fleurs de luxe. 
En langage des fleurs, la Jacinthe symbolise la joie d’aimer, la fidélité, l’espoir du renouveau mais aussi l’insouciance.
Jacinthes d’Orient, des bois, romaine, les variétés et les coloris sont variés.
Aujourd’hui la Jacinthe est devenue fort heureusement une fleur tout fait courante pour notre plus grand plaisir. Depuis 500 ans le travail de croisement des obtenteurs a permis l’apparition de chatoyantes couleurs allant du blanc au violet foncé, incluant toutes les nuances de roses, rouges, de bleu profond, de jaune et d’orangé.

Fiche technique

Nom botanique : Hyacinthus,
Famille : Hyacinthiacées,
Hauteur : 20 à 30 cm,
Plante aussi bien d’extérieur que d’intérieur.
La Jacinthe est un bulbe de printemps bien que nous rencontrions de plus en plus de bulbes hâtifs, forcés qui fleurissent en intérieur. 


Exposition : ensoleillée, mi-ombre.
Sol : ordinaire, tout en évitant les sols trop argileux dans laquelle l’eau ne s’écoule pas.
Périodes de floraison : 
extérieure : mars- avril avec une plantation entre septembre et décembre de l’année précédente,! intérieure : décembre à mars avec des bulbes hâtifs.



Conseils de plantation
La jacinthe de pleine terre s’installent au jardin à partir de septembre pour une floraison au printemps, nous venons de le voir dans la fiche technique. 
Pour obtenir un meilleur effet dans vos plates-bandes et un plus gros impact, groupez les bulbes par couleur (un groupe de 9 bulbes, par exemple) avec une distance de 10 à 15 cm entre chaque bulbe et une profondeur de 10 cm. Utilisez un transplantoir prévu à cet effet!

Entretien

La jacinthe est assez rustique et ne demande pas d’entretien particulier.
Avant la plantation, veillez à l’irrigation de votre sol et n’hésitez pas à faire un amendement de sable un peu grossier au cas où la terre soit trop lourde.
A la fin de la floraison, attendez que la tige et les feuilles soient bien jaunies, et coupez les à ras du bulbe. Ce moment est nécessaire pour laisser au bulbe le temps de refaire ses réserves lui permettant de mieux refleurir l’année suivante. Evitez, par contre, la formation de graines qui épuiseraient le bulbe. 
Néanmoins les bulbes de Jacinthe perdent de leur vigueur et s’épuisent au fil des ans. Il faut penser à les renouveler. Privilégiez la variété Jacinthe Abulus ou Romana (Romaine) aux autres qui est plus résistante et refleurie plus longtemps.

Pour les bulbes hâtifs qui fleurissent dès décembre, demandez conseil à votre fleuriste qui saura vous orienter vers des variétés qu’il aura sélectionné pour vous. Ces bulbes sont réservés pour une ambiance d’intérieur, parfumée joliment mises en valeur en pot, en coupe de verre ou sur le col évasée d’une carafe. 
Préservez-les de la même manière que les bulbes de pleine terre. Toutefois si vous souhaitez les mettre en terre, vous pouvez le faire mais il vous faudra attendre environ deux années pour qu’ils refleurissent.


samedi 22 novembre 2014

Au Jardin du Parc à Vitré (35)

L'arbousier est un bel arbuste qui offre de jolis fruits comestibles pendant la floraison.
On l'appelle aussi l'arbre aux fraises pour leur forme et leur couleur.
D'entretien facile il s'adapte à toutes les terres que ce soit en massif ainsi qu'en haie, mais également en bac ou en pot pour la terrasse.

jeudi 20 novembre 2014

Au Jardin du Parc à Vitré (35)

Hier, dimanche, je suis allée faire un petit tour à Vitré (35) au jardin du Parc.
Des dahlias à fleurs simples ou doubles sont en fleur...


mercredi 19 novembre 2014

Le gerbera

Il existe de très belles variétés de gerberas. Cette semaine, nous avons un gerbera crème au cœur noir entouré de rose tendre. Un délice...

mardi 18 novembre 2014

Les leucaudendrons

Cette semaine, ce sont des leucodendrons de couleur vert que nous avons reçu. Nous avons plus souvent des leucodendrons de couleur marron.

samedi 15 novembre 2014

Les premières tulipes...

Les premières tulipes doubles ont fait leur apparition à la boutique...
Hum, ça sent bon le printemps!

vendredi 14 novembre 2014

En forêt...

Vu en forêt de Fougères le week-end dernier...
Le houx a déjà ces petites baies rouges.

jeudi 13 novembre 2014

Minute nostalgie...

Minute nostalgie...
Trouvé en vente sur le net, un calendrier distribué à la boutique en 1984.
Venez découvrir celui de 2015 le 1er janvier à la boutique!





mercredi 12 novembre 2014

L'orchidée Brésia

Drôle de fleur, ces orchidées Brésia !

Il lui faut beaucoup de luminosité (mais pas de soleil direct) et un arrosage modéré ( 1 fois/semaine). Il est préférable de la baigner, c'est à dire d'émerger le pot dans un sceau et le retirer aussitôt. Si elle est placée dans un cache-pot, ne jamais laisser d'eau stagné dans le fond du cache-pot. Elle craint les courants d'air, et doit être éloignée d'une source de chaleur (chauffage, par exemple). Quand les fleurs sont fanées, il ne faut pas couper la branche si l'on veut la voir refleurir plus rapidement. Si l'on est patient, couper à deux nœuds au dessus des feuilles, et attendre...


mardi 11 novembre 2014

Les chrysanthèmes zembla lime

Ce sont les chrysanthèmes unifleur zemba lime que je vous présente en ce 11 novembre.

lundi 10 novembre 2014

Les amaryllis...

Cette fin de semaine, des amaryllis de couleur fushia étaient disponible à la boutique.

dimanche 9 novembre 2014

Quelques particularités de conservation pour certaines fleurs by EM



Je vous présente un récapitulatif de quelques particularités pour conserver le plus longtemps possible certaines fleurs.

Les Roses

Beaucoup d’eau pour les roses. Elles aiment l’eau sur toute la hauteur de la tige car les roses ! boivent non seulement par le bas mais aussi par les cotés de leur tige. N‘hésitez pas donc à les défeuiller.!
Si les roses se ramollissent, baignez les dans un baignoire d’eau tiède.

Les Tulipes

Pour les tulipes, peu d’eau dans le vase, quelques centimètres suffisent. L’eau a tendance à ramollir les tiges et la tulipe s’affaisse. 
Autre particularité, les tulipes en bouquet grandissent dans un vase, au fil des jours. Pour limiter le phénomène, percez un petit trou dans la tige à l’aide d’une aiguille juste sous la fleur.
Les Gerberas
Peu d’eau en ce qui les concernent, aussi. La tige est sensible à l’eau et se ramollit à son contact.


Les Jonquilles
Si vous cueillez des jonquilles dans les bois ou dans votre jardin laissez les sécher un demie heure à l’air libre et cautérisez le bout de la tige avec une flamme avant leur mise en eau.


Les tiges ligneuses
Les fleurs comme le lilas et certains feuillages ont des tiges très épaisses, boisées. Pour en favoriser l’hydratation, il est préférable de les écraser en utilisant un marteau pour casser et attendrir les fibres et de les mettre dans une eau tiède.

Les bouquets ronds ajustés dans un vase.
Pour refaire le niveau d’eau dans le vase alors que le bouquet ne laisse pas de place sur le bord du vase, faire entrer délicatement l’eau par le sommet du bouquet, au travers des fleurs.

Bon dimanche...

samedi 8 novembre 2014

Comment conserver le plus longtemps possible un joli bouquet ? By EM




Oh, ce qu’il est joli ce bouquet, que ses fleurs sont belles!!


Cette phrase, nous l’avons maintes fois prononcé ou entendu lorsque nous avons offert ou que l’on s’ait vu offrir un joli bouquet de fleurs. Les fleurs sont belles, fragiles, leur durée de vie est limitée. Nous aimerions que cette beauté dure le plus possible.

Avec un minimum de précautions et de soins, la longévité d’un bouquet peut être prolongée de plusieurs jours.Prolonger la durée de vie d’un bouquet; une question d’amour et de bon sens.

Nous avons tous dans la tête le “petit truc de grand-mère” qui va bien et donne l’espoir de faire “durer son bouquet”. Qui n’a pas essayé le cachet d’aspirine dans l’eau, les pièces de monnaie en cuivre dans le vase, la cuiller à café de sucre ou d’eau de javel dans l’eau des fleurs, l’ajout de limonade, de vinaigre blanc...


Tous ces trucs et astuces peuvent avoir un fond de vrai ou d’efficacité mais selon les fleurs et les quantités administrées, nous pouvons passer de la joie à la tristesse.

Qu’en est il exactement? C’est ce que je vais essayer de vous expliquer avec des petits gestes qui ont fait leurs preuves.

Postulat de base élémentaire. Un bouquet ne peut durer dans le temps que si ses fleurs sont fraîches (arrivage récent) et de qualité. S’en assurer auprès d’un professionnel de la fleur : votre artisan fleuriste! Les meilleurs conseils ne peuvent rien avec des fleurs de qualité moyenne et ou ayant “vécues”.

Deuxièmement postulat : réduire au maximum le temps entre les fleurs hors de l’eau (pendant le transport du bouquet) et leur mise à l’eau dans le vase. Une bouquet doit être mis à l’eau à réception.

Hors eau les fleurs souffrent. Si vous craignez que le temps soit très long avant que les fleurs ne retrouvent leur élément liquide, demandez à votre fleuriste de confectionner un bulle d’eau ou bien une protection humide au bas des tiges.
A réception du bouquet, une petite préparation des tiges s’impose, avant la mise en vase. Retaillez les tiges en biseau de 2 ou 3 cm. Le bout des tiges peut avoir durci et leurs canaux d’irrigation peuvent être bouchés. Au mieux, il faut utiliser une serpette de fleuriste qui coupe les tiges sans les écraser. Mais attention aux doigts, il faut avoir le coup de main. Le moins dangereux, tout en étant efficace, le sécateur qui assure une coupe franche. Attention aux ciseaux qui ont tendance à écraser les fibres irriguantes et ainsi les boucher au risque que la fleur soit mal hydratée.

Astuce : coupez les tiges sous l‘eau du robinet. Vous éviterez ainsi la formation de bulles d’air qui remonteraient par les fibres de la tige. L’hydratation s’en ressentirait.

Le contenant


Choisir un vase en proportion de la taille du bouquet. Pour un bouquet rond, l’idéal est que les fleurs à la base du bouquet effleurent le bord. Surtout ne coupez pas le lien du bouquet qui réuni les tiges. Votre bouquet rond perdrait sa jolie forme serrée et homogène.

Le vase doit être très propre, c’est essentiel. Ne pas hésiter à mettre un peu d’eau de javel dans l’eau de lavage au cas où et rincez abondemment.

L’eau
L’eau doit être une eau propre, claire, ni trop froide ni trop chaude. La température idéal? Celle de la pièce. Un eau trop chaude risque “d’avancer les fleurs” et qu’elles ne s’ouvrent trop. Débarrassez le bouquet de ses feuilles et fleurs trop basses afin qu’elles ne touchent pas l’eau, ne pourrissent pas et ne souillent pas l’eau.
Il n’est pas nécessaire de changer l’eau tous les jours. Tous les 2, 3 jours c’est bien! Profitez en pour couper de nouveau les tiges sur 2, 3 cm.
Le bon geste pour la sécurité de la longévité de votre bouquet? Ajouter un sachet ou une dose liquide d'un produit nutritif dans l’eau. Ce produit conservateur gardera l’eau propre et apportera des éléments utiles à la vie des végétaux en vase. Normalement, votre artisan-fleuriste l'aura joint au bouquet.

Où placer le bouquet?
Question de bon sens, évitez la proximité d’une source de chaleur (radiateur, cheminée, poêle, lampe, halogène), mais aussi les rayons directs du soleil et les courants d’air. S’il fait très chaud dans la pièce, pulvérisez de l’eau sur les fleurs et le feuillage pour les humidifier et les rafraîchir afin qu’ils ne se dessèchent pas trop vite. 
En dehors de périodes de gel, placez les fleurs, la nuit, à l’ extérieur, sur le rebord d’une fenêtre.! Evitez de placer une coupe de fruits à côté d’un bouquet. En murissant, les fruits dégagent de l’éthylène nuisible à la bonne conservation des fleurs.

Demain, je vous présenterais quelques particularités de conservation pour certaines fleurs.

vendredi 7 novembre 2014

jeudi 6 novembre 2014



Les premières hellébores ont fait leur apparition à la boutique.

mercredi 5 novembre 2014

mardi 4 novembre 2014

Pourquoi faut il offrir un bouquet de roses avec un nombre impair de tiges? by EM

Référence Passion sur Interflora

Pourquoi faut il offrir un bouquet de roses avec un nombre impair de tiges?

Voilà une question que j’entends très souvent à la boutique?
Je tiens à préciser que cela vaut pour un petit nombre de tiges de roses dans un bouquet.
Il ne faut pas chercher de réponse compliquée à la question. Il n’y a aucune superstition là dessous ; si on vous offre un bouquet avec un nombre pair de roses, ne vous précipitez pas sur une patte de lapin ou une gousse d’ail pour conjurer le sort.
Comme dit un célèbre refrain : c’est une question d’équilibre!
En effet, dans un vase, un bouquet de roses à nombre impair de tiges se dispose mieux, a un port plus équilibré qu’un bouquet à nombre pair de tiges.
Pour des bouquets plus importants, offerts pour une occasion spéciale (anniversaires de naissance, anniversaire de mariage,…) où le nombre de tiges fait figure de symbole peu importe que le nombre soit pair ou impair. L’effet de masse des fleurs se suffit à lui même et il n’y aura aucune incidence sur la mise en place des fleurs dans le vase.
Et comme dit un autre refrain : l’important, c’est la rose!

lundi 3 novembre 2014

Le Château de la Ballue by EM



Le Château de La Ballue est une belle demeure du XVII ème siècle, massive, faite de granit et d’ardoise, située sur la commune de Bazouge la Pérouse, aux confins de la Normandie et de la Bretagne, telle la gardienne d’allers et venus entre deux territoires.
Elle fut construite en 1620 par Gilles Ruellan, gentilhomme aux multiples facettes - trafiquant d’armes, gentilhomme à la chambre du roi, fermier général de Bretagne, conseiller d’état - qui joua un rôle majeur auprès d’Henri IV dont il était l’ami, pour pacifier la Bretagne au moment des guerres de religion. Influent à la cour de Louis XIII, il fut également l’ami de Richelieu.
Gilles Ruellan fut un bâtisseur ; à son actif, dans la région de Fougères, outre le château de La Ballue, le château du Tiercent, le château du Rocher Sénéchal et le Château du Monthorin.
Autour du château, les jardin prédominent. Véritables écrins de verdure, ils nous invitent à remonter dans le temps et à marcher dans les pas d’Honoré de Balzac, d’Alfred de Musset, de Chateaubriand, de Victor Hugo, romantiques qui en leur temps parcoururent ces lieux et qui sous les frondaisons ont laissé un peu de leurs âmes de poètes.
Les jardins à l’italienne de 1620 ont, au fil des siècles, été moult fois repensés et redessinés au gré des propriétaires successifs des lieux.
La consécration arrive en 1998 avec l’inscription des jardins au registre des Monuments Historiques. Depuis quelques années, ils ont retrouvés leurs structures d’origine. 
Ce qui impressionne en tout premier le promeneur, c’est la découverte de l’art topiaire qui atteint ici son paroxysme. Ifs, charmilles, ormes et buis sont taillés avec une ultime précision. Le savoir faire de la coupe et de la taille est mis au service de la modernité géométrique des espaces délicatement ciselés.
Dans cet espace ordonné, l'œil peut s’échapper aux travers de fenêtres percées dans la charmille pour apercevoir et découvrir le bocage de la vallée du Couesnon.
Un deuxième jardins de caractère cohabite séparés d’une arcade de glycine prenant appui sur des colonnes d’ifs ; parcours initiatique où se mêlent jeux d’ombres et de lumières.
Les jardins sont ouverts tous les jours du 1er mars au 15 novembre de 10h à 18h30.
En dehors de ces périodes, les visites sont possibles en téléphonant au 02 99 97 47 86.

samedi 1 novembre 2014

La Toussaint by EM

La Toussaint, c'est le 1er novembre qui précède le jour des Morts du 2 novembre.
C'est l'époque, où sur quelques jours, les cimetières se parent de milles feux, du jaune au mordoré, du blanc au rouge brun. C'est la pleine saison des Chrysanthèmes. Les familles honorent leurs défunts. Des dizaines et des dizaines de boules fleuries donnent aux journées grises et tristes de novembre la chaleur, la gaieté et la couleur que ce mois ne peut à lui seul nous apporter.

La Toussaint n'a pas toujours été inscrite au calendrier le 1er novembre.
Pâques, Pentecôte, le mois de mai furent dans l'ancien temps des périodes consacrées à la célébration de tous les saints et martyrs.
Ce serait au 9ème siècle, vers les années 830-835 que la Toussaint se fixe au 1er novembre sur une décision du pape Grégoire IV. Le roi Louis le pieux, fils de Charlemagne, suivant les décisions du pape, décréta que sur tout son empire, la Toussaint serait célébrée le 1er Novembre. Belle promotion pour cette fête qui se voit célébrée le même jour sur tout un territoire qui représente aujourd'hui une grande partie de l'Europe occidentale.

Le concept d'une journée pour fêter tous les saints et toutes les personnes à vocation de sainteté est déjà mentionné dans les saintes écritures.

Mais il faut bien faire la différence entre Toussaint et la Fête des morts.

Cette dernière pourrait voir son origine dans la fête celte qui honorait le dieu païen Samain au début de novembre. On est ici sur les origines des fêtes anglos-celtes de All Hallows Eve qui se traduit aujourd'hui par la fête d'Halloween.


Au delà de la saison, la pose de Chrysanthèmes, que la tradition populaire cantonnent au fleurissement des tombes, a aussi sa symbolique.
Chandelles et bougies, placées sur les tombes étaient allumées jadis pour célébrer les morts, symbolisant la lumière, l'image de la vie au travers les âges ; l'espérance dans l'éternité en quelque sorte.

Ce n'est qu'au XIX ème siècle que les Chrysanthèmes ont remplacé la flamme des bougies.